Création du Studio d'Arts numériques chargement en cours

LE STUDIO D'ARTS NUMÉRIQUES

Résidences / Avec le soutien d'Arcadi île-de-France/ Fonds de soutien à l'initiative et à la recherche

2014/2015/2016


Le Théâtre-Studio dialogue avec son époque et les arts qui écrivent le monde, il se doit d’être un laboratoire pour ces écritures.
C'est dans la continuité de cet axiome et en réponse aux mutations de la création contemporaine que naît en 2014 le Studio d'Arts numériques.

A travers la création de cet espace d'expérimentation et de programmation nous souhaitons nouer le dialogue entre Théâtre et Arts numériques tout en interrogeant profondément leurs rapports. Le théâtre reste l'hôte de ces nouvelles formes et langages, la puissance invitante. Chaque saison, le projet s'articule autour de différentes interactions avec des artistes issus du numérique : un artiste numérique associé au théâtre pendant toute la toute la saison.
Ce partenariat se traduit par une résidence de longue durée pour l'artiste dans nos espaces de création mais aussi par des collaborations artistiques tout au long de l'année. L'artiste peut non seulement développer son projet personnel mais aussi échanger, s'associer, créer avec les autres artistes présents sur la saison.


En 2014/2015 l'artiste polonais Milosh Luczynski, s'est associé au Théâtre-Studio. Il a développé dans notre Petit Studio des techniques de projection multi-diffusion vidéo compilés avec des dispositifs interactifs, images générées en temps réel. Poursuivant ses recherches autours des types de narrations non-linéaires para-théâtrales.


Dans le cadre de la constitution de passerelles entre le Théâtre Studio et les autres acteurs culturels d'Alfortville, Milosh Luczynski a participé à une performance en collaboration avec La Muse en Circuit, Centre National de Création Musicale, lors de l'inauguration du Centre d'Art Contemporain La Traverse.

Voir la vidéo ici



RÉSIDENCES DE RECHERCHE THÉÂTRE <> NUMÉRIQUE


Ces résidences viennent s'ajouter aux résidences ouvertes depuis la création du Théâtre-Studio. Il s'agit d'offrir un espace et du temps de travail à des équipes avec une direction de recherche mais sans obligation de résultat. Elles associent théâtre et numérique.


En 2014/2015 nous avons accueilli en résidence

Et tiens toi plus tranquille / Elsa Granat
Epopée qui traite de la façon dont nous sommes éduqués à la douleur et par conséquent de la façon dont nous construisons et percevons notre souffrance.
Elsa Granat et son équipe ont engagé l’Étape 1 du projet : 3 cellules ont été filmées sur scène. Les cellules sont des séquences courtes mettant en scène 3 comportements de gestion de la douleur.Les cellules associent le travail d'un auteur metteur en scène avec un vidéaste/chef opérateur dans le but de constituer la première partie de ce travail.



ODEI XIMISTA / ODEI/LaffreuxBonhomme/Nicolas Weyrich
En partenariat avec la Muse en circuit
RÉSIDENCE DÉVELOPPEMENT LOGICIEL


Travail de résidence permettant le développement du logiciel XIMISTA visant à augmenter les interactions entre musiciens et machines. Le logiciel génère un univers vidéographique en temps réel, à l’aide du logiciel de génération graphique temps réel TOUCH DESIGNER.
ODEI XIMISTA est le work in progress des trois musiciens de ODEI du collectif Moï Moï associés à Nicolas Weyrich, artiste multimédia spécialisé dans les installations interactives multimédia, David Garnacho réalisateur et directeur de post-production au studio l’affreux bonhomme et le canadien Alexandre Dubreuil, expert en architecture et développement informatique progiciel.



The Ro Gnomon / cie LIE
THÉÂTRE ROBOTIQUE

Un cube, dispositif accueillant 12 personnes
A l’intérieur, dans la pénombre, au centre de la pièce, un bras robot d’usine équipé de caméras, abandonné, poussiéreux. Dans un premier temps rien ne se passe. Puis, petit à petit l’espace s’anime: le bras interagis avec les spectateurs, des figures humanoïdes animées et des robots de toutes sortes interviennent. L’idée est que chaque robot intégré au projet applique son principe fonctionnel propre, dans une chorégraphie de mouvements, et agisse dans un développement narratif non linéaire. Aux robots viennent s’ajouter des jeux de lumière, son et vidéo, propres à chaque spectateur. La structure elle-même se met à évoluer plastiquement. Et petit à petit, au sein de cette agitation, quelque chose émerge, un questionnement. Le public commence à percevoir que le monde dans lequel il est immergé est en fait beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord, et que la place de qui commande et “à quoi c’est relié” n’est pas si clairement définie.
Après une période de résidence de recherche, le dispositif a été accueilli au Pôle Culturel en mai 2015


Mais aussi...


- Accueil dans nos murs de formations aux nouveaux métiers du numérique (menées par L'AN DIX MILLE (ex greta)).

- Carte blanche de programmation sur une période donnée à des partenaires représentatifs des Arts numériques
En 2014/2015 carte blanche à La Muse en circuit, Centre national de Création Musicale pour les MUSESESSIONS.


Le Studio d'Arts numériques ouvre une perspective sur la venue de nouveaux publics dans nos murs, l'intégration à de nouveaux réseaux et la création de passerelles avec des lieux existants.