allant vers chargement en cours
  • Simon Nadir
  • allant vers
  • claire
  • judith melanie
  • simon_judith
  • melanie_nadir
précédent suivant

LA LEGENDE DE BORNEO

L'avantage du doute

12 juin - 16 juin

Dans le cadre de Allant Vers
Du mardi au vendredi à 20h30, samedi à 16h00 et 19h30

Avec Simon Bakhouche, Mélanie Bestel, Judith Davis, Claire Dumas et Nadir Legrand
Lumière : Wilfried Gourdin
Construction : Jérôme Perez assisté de Julien Chavrial et Raoul Demans

Après Tout ce qui nous reste de la révolution c'est Simon en 2011, le collectif L'avantage du doute revient au Théâtre-Studio avec La Légende de Bornéo...

Il y a une légende à Bornéo qui dit que les orangs-outangs savent parler mais qu'ils se taisent pour ne pas avoir à travailler.

« Je suis cadre à la banque machin et je fais du reporting, c'est-à-dire j'écris des rapports sur ce qui se passe. Je passe mon temps à écrire des rapports donc sur ceci, sur cela, et c'est tellement ennuyeux qu'au milieu de mes rapports, je mets des pages de Google ou des poèmes de Victor Hugo. Des poèmes de Victor Hugo, parce que c'est long donc ça prend de la place et ça remplit des pages pour le rapport,comme personne ne les lit de toute façon. »


Extraits de Presse
« Dans la "Légende de Bornéo" ce que dit chacun renvoie à soi-même ce qui est la fonction même du théâtre...  véritablement simple et touchant »
Brigitte Salino - Le Monde, 17 janvier 2012

« Jubilatoire... Les personnages frappent juste à chaque réplique, sachant embarquer le spectateur sur des sentiers escarpés, sans démagogie, où le rire, maintient une distance salutaire et bienvenue. »
M.-J.S. - Humanité, le 16 janvier 2012

« Bien vu, bien joué, hilarant. »
Jean-Pierre Thibaudat - Rue 89, le 16 janvier 2012


production L'Avantage du doute.
Coproduction Le Bateau Feu-Scène nationale de Dunkerque, Théâtre de la Bastille, Théâtre de la Commune- centre dramatique national d'Aubervilliers.
Cette œuvre a bénéficié de l'aide à la production de la DRAC, l'aide à la production et à la diffusion du Fonds SACD Théâtre et avec le soutien de la CCAS et du Théâtre-studio d'Alfortville.

Avec le soutien de l'ADAMI